Devenir esthéticienne : Comment s’y prendre ?

0
Publication de l'article le 8 octobre 2016 par La rédaction dans Articles récents
devenir-estheticienne






 

 

Le monde de la beauté ne cesse de croître, autant les offres que la demande. Métier de passionnés, l’esthétisme demande pourtant de la rigueur pour y parvenir. Avec de nombreuses formations à disposition et la multiplication des diplômés, avoir un CAP esthétique ne suffit pas toujours. Focus sur le métier.

 

Des formations variées

 

En plein boom, le secteur de l’esthétisme propose de nombreuses formations, à niveau variable : du CAP au BTS (ou Bachelor) en passant par le bac professionnel. Il est possible de suivre ces formations en alternance, un cursus très prisé des recruteurs. Commencer par un CAP esthétique permet d’avoir les premières bases du métier, mais aujourd’hui, le niveau bac est préférable.

 

Ces parcours forment les esthéticien(nes) de demain aux techniques épilatoires, à la culture cosmétique (parfumerie, maquillage) et à la relation client. Il est possible de se spécialiser ses études : management, parfumerie marques ou encore cosmétologie. Ces formations, le plus souvent dispensées dans des écoles d’esthétique, sont un bon moyen pour devenir des spécialistes de la beauté et du bien-être.

 

Quelles tâches quotidiennes ?

soin-visage

Les tâches du métier d’esthéticien(ne) sont multiples. Tout au long de la journée, un professionnel travaille des pratiques techniques (épilation, maquillage permanent, soins de la peau et du corps etc.) mais aussi la relation client. Plus spécifiquement un(e) esthéticien(ne) s’occupe de choisir les produits adaptés aux clients, les cires les moins irritantes et de mettre en valeur les visages grâce au maquillage.

 

Il peut être amené à s’occuper du bronzage de ses clients, une notion enseignée lors des études d’esthétique.  Un(e) esthéticien(ne) n’est pas obligée de travailler exclusivement dans un institut de beauté : le secteur est riche en débouchés. Les parfumeries, les spas voire les particuliers recrutent du personnel qualifié.

 

Avez-vous le profil ?

 

Dans ce métier il faut être à l’écoute et avoir un bon relationnel avec les autres. Au niveau de la présentation, il vaut mieux faire attention à son apparence : ongles courts et propres, cheveux attachés, hygiène irréprochable. Il faut être précis et habile de ses mains pour réaliser des gestes qui, s’ils sont mal effectués, peuvent mettre en danger le client.

 

Pour devenir esthéticienne, il est mieux d’avoir au minimum un niveau troisième et quelques notions d’anglais. En outre, le sens de la communication est primordial pour fidéliser les clients. Une esthéticienne est aussi une vendeuse qui va proposer des produits à ses clients.


0 Commentaires



Soyez le premier à commenter cet article.


Laissez une Réponse.

(required)


top   -->